Types de Cancer

Qu’est-ce que le cancer du testicule ?

Les testicules sont un organe du scrotum, qui est un sac flasque dans la partie inférieure du pénis chez les hommes. Sa fonction est de produire les hormones sexuelles mâles et les spermatozoïdes nécessaires à la reproduction. Le cancer du testicule est le nom donné à la transformation des cellules normales des testicules en cellules cancéreuses en perdant leurs fonctions.

Dans ce type de cancer, même s’il se propage hors des testicules, la possibilité de traitement est très élevée. Selon les caractéristiques du cancer du testicule, seuls des traitements peuvent être appliqués dans le traitement qui est décidé, tout comme des thérapies combinées sont disponibles.

Quels sont les signes et symptômes du cancer du testicule ?

Les symptômes du cancer des testicules comprennent un gonflement ou une masse pouvant survenir dans un ou les deux testicules, une sensation de lourdeur dans le scrotum, une douleur dans l’aine ou l’abdomen, une accumulation de liquide dans le scrotum, une douleur ou une gêne dans les testicules ou le scrotum, un gonflement ou sensibilité dans la poitrine, une douleur dans le dos. Dans une partie cas, il s’avère que le cancer ne touche qu’un seul testicule. Si vous ressentez de tels symptômes, vous devriez consulter votre médecin. Il est essentiel de consulter un centre de santé, surtout si les symptômes persistent depuis deux mois ou plus.

Quelles sont les causes du cancer du testicule ?

Comme dans la plupart des types de cancer, la cause exacte du cancer n’est pas certaine. L’opinion générale est que les cellules normales du testicule subissent des modifications et se transforment en cellules cancéreuses. Les mutations sont considérées comme le déclencheur de cela. Avec les anomalies qui surviennent de cette manière, les cellules cancéreuses se multiplient et se développent de manière incontrôlable. En conséquence, une masse se forme. Dans la plupart des cas, le cancer commence dans les cellules germinales des testicules qui produisent des spermatozoïdes immatures.

Quels sont les facteurs de risque du cancer du testicule ?

Le testicule non descendu (cryptorchidie)

Les testicules se forment dans l’abdomen pendant le développement embryonnaire et siègent dans le scrotum avant la naissance. Un individu avec un testicule non descendu a un risque plus élevé de développer un cancer des testicules. Même s’il est replacé chirurgicalement, ce risque persiste. Ce n’est pas rare dans les cas de cancer.

Le développement testiculaire anormal

Un développement anormal, comme dans le syndrome de Klinefelter, peut augmenter le risque de cancer des testicules.

Les antécédents familiaux

Avoir des antécédents familiaux de cancer du testicule peut augmenter le risque.

L’âge

Elle touche généralement les jeunes hommes entre 15 et 35 ans. Cependant, il peut être observé à différents âges.

Comment diagnostique-t-on le cancer du testicule ?

Dans certains cas, la personne peut involontairement détecter une différence lors d’un examen manuel. Votre médecin peut également le remarquer lors d’un examen physique lors d’un contrôle général. Si vous présentez des symptômes de cancer du testicule, vous devriez consulter un médecin. Cependant, votre médecin vous demandera d’effectuer certains tests et méthodes d’imagerie.

Avec les ultrasons, l’imagerie est réalisée à l’aide d’ondes sonores. À ce stade, les testicules et le scrotum sont visualisés. Dans ce processus, des informations indiquant si les masses sont remplies ou non sont obtenues et des indices sur les caractéristiques sont recherchés.

Les tests sanguins

Des tests sanguins sont effectués pour détecter les niveaux de marqueurs dans le sang qui peuvent indiquer la présence d’une tumeur. Ces marqueurs sont des substances qui sont à l’état normal mais dont les niveaux peuvent changer en présence d’un cancer. Des commentaires peuvent être faits en consultant ces éléments.

La chirurgie d’ablation testiculaire (orchidectomie inguinale radicale)

S’il s’avère que la masse détectée est composée de cellules cancéreuses, le testicule peut être retiré. Dans cette procédure, une opération chirurgicale est utilisée. Certains examens peuvent être faits en fonction du testicule prélevé.

Quels sont les types de cancer du testicule ?

La détermination des caractéristiques et du type de cancer du testicule détermine également le type de traitement à appliquer dans les stades ultérieurs. En général, le cancer du testicule est examiné en deux types.

Les tumeurs des séminomes sont généralement moins agressives que les non-séminomes. Il peut être vu dans tous les groupes d’âge. Un homme plus âgé est plus susceptible d’avoir un séminome si le cancer se développe. Dans le cancer non séminome, en revanche, il y a développement à un âge précoce. Il a tendance à croître et à se propager rapidement.

Quelles sont les méthodes de traitement du cancer du testicule ?

Afin de déterminer les options de traitement du cancer du testicule, l’état de santé général du patient est d’abord pris en compte. Cependant, le type et les caractéristiques de la tumeur sont également les principaux facteurs déterminants du traitement.

Les interventions chirurgicales

Avec une procédure appelée orchidectomie inguinale radicale, les testicules peuvent être enlevés chirurgicalement. En général, c’est le principal type de traitement, en particulier dans les cancers à un stade précoce. À d’autres stades, la chirurgie peut être appliquée en combinaison avec d’autres types de traitement. Le testicule peut être retiré avec une incision pratiquée dans la région inguinale. Si les cellules cancéreuses se sont propagées au ganglion lymphatique, l’ablation des ganglions est appelée curage ganglionnaire rétropéritonéal. De cette manière, un nodule est retiré d’une incision pratiquée dans l’abdomen. Des précautions doivent être prises pour ne pas endommager les nerfs au cours de cette procédure. Les valeurs du sang doivent être examinées sans interrompre les contrôles postopératoires.

La radiothérapie

L’option de chimiothérapie ou de radiothérapie du patient après la chirurgie dépend du fait que la tumeur soit séminamateuse ou non-séminamateuse. Dans les tumeurs séminales, après la chirurgie appliquée au testicule, une radiothérapie ou une chimiothérapie est administrée aux ganglions lymphatiques où la maladie est susceptible de se propager. La radiothérapie étant un traitement local, elle ne fonctionne que là où elle se trouve, alors que la chimiothérapie peut provoquer des effets secondaires généralisés car elle se propage dans tout le corps. Dans les tumeurs non-séminales, la chimiothérapie est généralement en premier plan.

Les effets secondaires de la radiothérapie peuvent inclure de la fatigue, des éruptions cutanées et des nausées. Dans certains cas, il peut réduire le nombre de spermatozoïdes et avoir de graves effets sur la fertilité. À ce stade, vous devrez peut-être envisager des options de conservation du sperme avec votre médecin.

Des effets secondaires de la chimiothérapie peuvent survenir tels que fatigue, nausées, chute de cheveux. Dans certains cas, l’infertilité, qui peut devenir permanente, peut également survenir en tant qu’effet secondaire. À ce stade, une analyse détaillée est essentielle.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page